Top Ad

REVUE DE PRESSE DU 29 MARS 2017

Écrit par 
Publié dans REVUE DE LA PRESSE
mercredi, 29 mars 2017 12:52

Plusieurs journaux en RDC sont revenus sur l’échec des négociations entre les partis et la rencontre entre Kabila et les Evêques. La Prospérité explique le désengagement des Evêques et l’annonce d’un congrès à l’initiative du chef de l’Etat.

La Prospérité

évoque dans ses colonnes le mini-ballet diplomatique à la Primature. Après la visite lundi 27 mars  de Mamadou Diallo, Représentant spécial adjoint  du SG de l’Onu et chargé du processus électoral et coordonnateur des missions humanitaires au sein de la MONUSCO, Le Premier ministre Samy Badibanga s’est entretenu,  mardi 28  mars,  avec Saïd Djinnit, Envoyé spécial du SG de l’ONU dans la Région de Grands lacs.

Quand la RDC éternue, c’est toute la région qui attrape un gros rhume. La situation politique et sécuritaire en RDC a naturellement été au cœur de l‘entretien entre Samy Badibanga et le représentant d’Antonio Guterres. «La RDC est au cœur de la Région et la situation dans ce pays n’est pas sans impact dans la dynamique régionale et vice-versa, a déclaré Saïd Djinnit. Je suis venu à Kinshasa pour rencontrer le Premier ministre dans le contexte régional en tant qu’envoyé spécial, mon mandat porte essentiellement sur le contexte régional et la situation sécuritaire et politique dans la région». Le diplomate onusien a, en effet, mandat d’œuvrer de concert avec les représentants des organisations régionales dont la CIRGL (Conférence internationale pour la région de Grands lacs) en vue de la préservation et de la consolidation de la paix, la démocratie et la stabilité dans la région de Grands lacs.

Forum des As

La Majorité et l’Opposition n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur les modalités de mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre. La non signature, le lundi 27 mars, de l’Arrangement particulier a fait jeter l’éponge aux Evêques catholiques, qui avaient annoncé leur ferme résolution de clôturer les discussions à cette date. La balle se retrouve à nouveau dans le camp du garant de la nation, Joseph Kabila, qui avait confié, en octobre dernier, la mission de bons offices aux prélats après le constat de manque d’inclusion du dialogue piloté par le diplomate togolais Edem Kodjo.

En dépit de leur foi, capable de déplacer les montagnes, les Evêques se sont dessaisis du dossier " Arrangement particulier ", en s’en remettant au Raïs comme garant de la bonne marche des institutions. Désormais, c’est vers le chef de l’Etat que tous les regards sont tournés pour trouver la solution aux problèmes encore pendants lors des discussions. 

La prospérité

Processus électoral: Nangaa éclaire les partis politiques 
La Ceni a fait un état des lieux qui se résume en quelques points. Notamment, sur le plan des statistiques des opérations, elle est au-delà de 21.000.000 d’électeurs inscrits dans la zone opérationnelle. Elle a lancé la clôture des opérations dans les aires déjà opérationnelles et actuellement elle est dans les préparatifs des opérations d’enrôlement dans la partie restante du pays. Il s’agit des provinces du Haut-Uélé, Tshopo, Bas-Uélé, Kasaï, Kasaï central, Kongo central, Kwango, Maindombe, Kasaï Oriental, Sankuru, Lomami, Kinshasa, Kwilu ainsi que la Diaspora. La CENI compte lancer au mois d’avril les opérations d’enrôlement avec comme objectif de présenter à la fin du mois de juillet 2017 le Fichier électoral fiabilisé. Au sujet de l’insécurité, Corneille Nangaa a affirmé que son Institution travaille dans l’esprit de l’accord politique qui a été dégagé le 31 décembre. Et, ce malgré les contraintes sécuritaires, budgétaires et logistiques. Il a rassuré l’appuie du Gouvernement et des partenaires.

Dany Aydia, Directeur résident de NDI a fait savoir que son institution est un partenaire incontournable de la CENI. Elle contribue à renforcer les échanges qui existent déjà entre la Ceni et les Partis politique à cette étape décisive et stratégique du processus électoral. ‘’Nous avons posé le premier acte de cette démarche en organisant la semaine dernière, en partenariat avec plusieurs Ong internationales en rapport avec la démocratie, un atelier d’échange qui a réuni une centaine de partis politiques et des acteurs clés de la société civile congolaise’’ et soutient que les parties prenantes ont eu l’opportunité de plancher sur les principaux points d’observation de mi-parcours d’identification et d’enrôlement des électeurs.

Jeune Afrique publie un long article  sur le parcours de Simone Gbagbo après son requisitoire prononcé par le procureur.-

Un an après sa condamnation à Abidjan en mars 2015, Simone Gbagbo sera de retour lundi 9 mai devant la Cour d’assises d’Abidjan. Cette fois-ci, l'ancienne première dame ivoirienne, 66 ans, sera jugée pour crimes contre l’humanité.

Retour sur le parcours d’une femme politique puissante, que certains surnomment « dame de fer » quand d’autres lui préfèrent le surnom de « dame de sang ».

1973 – La rencontre d’un couple de pouvoir

 

Simone Ehivet n’a pas attendu d’être Gbagbo pour s’engager en politique. Née le 20 juin 1949 à Moossou dans une famille de 18 enfants, elle participe à sa première grève à l’âge de 17 ans. Ses diplômes de linguistique africaine et de lettres modernes n’y changeront rien : la jeune femme choisit la politique et l’extrême-gauche. C’est d’ailleurs au sein d’un groupe révolutionnaire qu’elle rencontre Laurent Gbagbo en 1973.

1982 – Création du Front populaire ivoirien

 

Le noyau dur du Front populaire ivoirien (FPI) se forme dans la clandestinité en 1982 autour de Laurent Gbagbo. Simone Ehivet, seule femme présente dans l’organigramme du parti interdit par Félix Houphouët-Boigny, incarne dès le début la ligne dure du FPI.

Le couple politique, devenu intime, est contraint à la séparation en 1982 après l’exil en France de Laurent Gbagbo. Peu après le retour de ce dernier en 1988, Simone Ehivet deviendra Gbagbo en 1989, lors d’un mariage discret à Cocody.

Octobre 1990 – Première campagne du couple

 

À l’instauration du multipartisme en 1990, Laurent Gbagbo se lance dans l’élection présidentielle face à Félix Houphouët-Boigny. À ses côtés, sa femme soutient activement sa campagne. Cette première campagne face au « Vieux » sera un échec mais installera le Front populaire ivoirien dans le paysage politique.

Février 1992 – Condamnation 

 

Si le FPI est de fait autorisé par le multipartisme, les activités de l’opposition n’en sont pas moins la cible de la répression policière. Ce sera le cas le 18 février 1992, lors d’une marche organisée par le parti. Violemment interpellée par les forces de l’ordre, Simone Gbagbo est ruée de coups. Le couple sera condamné à deux ans de prison ferme, mais sera libéré au bout de six mois de détention. 

« Au côté des hommes, j’ai mené des combats très durs contre le régime en place. J’ai fait six mois de prison. J’ai été battue, molestée, presque laissée pour morte. Après toutes ces épreuves, il est normal qu’on ne badine pas avec moi », dira-t-elle en 2001 dans une interview accordée à L’Express.

 

Dernière modification le mercredi, 29 mars 2017 13:01

REVUE DE LA PRESSE

REVUE DE PRESSE DU 23 JUIN 2017

REVUE DE PRESSE DU 23 JUIN 2017

La Radio onusienne annonce l’adoption ce vendredi 23 juin à Genève, une résolution qui demande au Ha...

Sidebar Ad 2

LES PLUS LUS

Sidebar Ad 3

VOTRE PUBLICITE

 

Enregistrer

Enregistrer

SIEGE SOCIAL

Siège de Sud Express

International 706-40,

Immeuble Kanta Services

1er Niveau, 14e Rue Kinshasa Limete

Contacts:

DIRECTION GÉNÉRALE

Téléphone   :

+243 994727299

+243 848422312

Dans l’espace médiatique national, l’information devient de plus en plus subjective. La presse congolaise se comporte parfois en caisse de résonnance des tendances politiques ou des pouvoirs financiers pour sa survie. Sud Express International veut se démarquer par la diffusion d’une information crédible, impartiale, plurielle, équilibrée bref au ton neutre et non partisan. Ce groupe de presse de droit congolais traite les informations utiles à la société et en temps réel.

Direction commerciale marketing

+ 243) 997405136  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

RESTONS CONNECTES ! POUR RECEVOIR LES INFORMATIONS DE VOTRE VILLE COMME VOUS LE SOUHAITEZ, ABONNEZ-VOUS A NOS RESEAUX SOCIAUX

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partenaire  

Enregistrer

Enregistrer

JoomShaper