Top Ad

COMMUNE DE NGANZA RAVAGEE

Écrit par 
Publié dans GRAND KASAÏ
vendredi, 07 avril 2017 16:23

Des coups de feu ont été entendus, jeudi 6 avril dans la soirée, dans la commune urbano-rurale de Nganza à Kananga. Dans cette municipalité, des miliciens de Kamuina Nsapu et des forces loyalistes s’affrontent depuis une dizaine de jours. Des témoins comparent la commune de Nganza à «un vaste champ de bataille ravagé».

A la traversée du pont qui sépare Nganza de la commune de Kananga, des maisons sont entièrement ou à moitié détruites. Elles sont abandonnées depuis bientôt dix jours.

La plupart des habitants de cette partie de la ville de Kananga ont du mal à regagner leurs domiciles, craignant le pire.

A peine une ou deux motos-taxis traversent sur la principale artère. A part les quartiers Salongo Muimba, Lubi a Mpata, et Nsele, les quartiers  Nganza Nord et Nganza Sud restent déserts.

«Actuellement, la situation est très alarmante, il y a un déplacement massif de la population. La semaine passée, il y a eu des exécutions maison par maison. J’ai perdu mon grand frère propre», témoigne un habitant.

La maison communale de la Nganza  a été saccagée.

Au Complexe scolaire Mukenge, aucun élève n’est visible, sauf les hommes en uniformes.

Quelques  habitants de la Nganza encore en fuite se disent traumatisés et exigent plus de sécurité avant leur retour.

«Avec tout ce que j’ai comme famille je ne sais pas sur quel pied je peux danser. Mais, je ne cesse jamais d’interpeller le gouvernement, il doit nous permettre d’encadrer les enfants », implore un autre habitant.
Les coups de feu ont cessé, rapporte un responsable militaire. Selon lui, il s’agissait d’une provocation d’un milicien qui avait été maitrisé lors de la réplique lancée par le bataillon déployé sur place.
 

 

Des coups de feu ont été entendus, jeudi 6 avril dans la soirée, dans la commune urbano-rurale de Nganza à Kananga. Dans cette municipalité, des miliciens de Kamuina Nsapu et des forces loyalistes s’affrontent depuis une dizaine de jours. Des témoins comparent la commune de Nganza à «un vaste champ de bataille ravagé».

A la traversée du pont qui sépare Nganza de la commune de Kananga, des maisons sont entièrement ou à moitié détruites. Elles sont abandonnées depuis bientôt dix jours.

La plupart des habitants de cette partie de la ville de Kananga ont du mal à regagner leurs domiciles, craignant le pire.

A peine une ou deux motos-taxis traversent sur la principale artère. A part les quartiers Salongo Muimba, Lubi a Mpata, et Nsele, les quartiers  Nganza Nord et Nganza Sud restent déserts.

«Actuellement, la situation est très alarmante, il y a un déplacement massif de la population. La semaine passée, il y a eu des exécutions maison par maison. J’ai perdu mon grand frère propre», témoigne un habitant.

La maison communale de la Nganza  a été saccagée.

Au Complexe scolaire Mukenge, aucun élève n’est visible, sauf les hommes en uniformes.

Quelques  habitants de la Nganza encore en fuite se disent traumatisés et exigent plus de sécurité avant leur retour.

«Avec tout ce que j’ai comme famille je ne sais pas sur quel pied je peux danser. Mais, je ne cesse jamais d’interpeller le gouvernement, il doit nous permettre d’encadrer les enfants », implore un autre habitant.
Les coups de feu ont cessé, rapporte un responsable militaire. Selon lui, il s’agissait d’une provocation d’un milicien qui avait été maitrisé lors de la réplique lancée par le bataillon déployé sur place.
 

- See more at: http://www.radiookapi.net/2017/04/07/actualite/societe/kananga-la-commune-de-nganza-ravagee-apres-affrontements-entre#sthash.3rUqlOkz.dpuf

Des coups de feu ont été entendus, jeudi 6 avril dans la soirée, dans la commune urbano-rurale de Nganza à Kananga. Dans cette municipalité, des miliciens de Kamuina Nsapu et des forces loyalistes s’affrontent depuis une dizaine de jours. Des témoins comparent la commune de Nganza à «un vaste champ de bataille ravagé».

A la traversée du pont qui sépare Nganza de la commune de Kananga, des maisons sont entièrement ou à moitié détruites. Elles sont abandonnées depuis bientôt dix jours.

La plupart des habitants de cette partie de la ville de Kananga ont du mal à regagner leurs domiciles, craignant le pire.

A peine une ou deux motos-taxis traversent sur la principale artère. A part les quartiers Salongo Muimba, Lubi a Mpata, et Nsele, les quartiers  Nganza Nord et Nganza Sud restent déserts.

«Actuellement, la situation est très alarmante, il y a un déplacement massif de la population. La semaine passée, il y a eu des exécutions maison par maison. J’ai perdu mon grand frère propre», témoigne un habitant.

La maison communale de la Nganza  a été saccagée.

Au Complexe scolaire Mukenge, aucun élève n’est visible, sauf les hommes en uniformes.

Quelques  habitants de la Nganza encore en fuite se disent traumatisés et exigent plus de sécurité avant leur retour.

«Avec tout ce que j’ai comme famille je ne sais pas sur quel pied je peux danser. Mais, je ne cesse jamais d’interpeller le gouvernement, il doit nous permettre d’encadrer les enfants », implore un autre habitant.
Les coups de feu ont cessé, rapporte un responsable militaire. Selon lui, il s’agissait d’une provocation d’un milicien qui avait été maitrisé lors de la réplique lancée par le bataillon déployé sur place.

Radio Okapi


 

Dernière modification le vendredi, 07 avril 2017 16:35

REVUE DE LA PRESSE

La revue de la presse du 20 juin

La revue de la presse du 20 juin

FORUM DES AS parru ce mardi écrit : « CRIMES DE GUERRE DANS LE KASAÏ. ENQUÊTE INTERNATIONALE : WASHI...

Sidebar Ad 2

LES PLUS LUS

Sidebar Ad 3

VOTRE PUBLICITE

 

Enregistrer

Enregistrer

SIEGE SOCIAL

Siège de Sud Express

International 706-40,

Immeuble Kanta Services

1er Niveau, 14e Rue Kinshasa Limete

Contacts:

DIRECTION GÉNÉRALE

Téléphone   :

+243 994727299

+243 848422312

Dans l’espace médiatique national, l’information devient de plus en plus subjective. La presse congolaise se comporte parfois en caisse de résonnance des tendances politiques ou des pouvoirs financiers pour sa survie. Sud Express International veut se démarquer par la diffusion d’une information crédible, impartiale, plurielle, équilibrée bref au ton neutre et non partisan. Ce groupe de presse de droit congolais traite les informations utiles à la société et en temps réel.

Direction commerciale marketing

+ 243) 997405136  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

RESTONS CONNECTES ! POUR RECEVOIR LES INFORMATIONS DE VOTRE VILLE COMME VOUS LE SOUHAITEZ, ABONNEZ-VOUS A NOS RESEAUX SOCIAUX

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partenaire  

Enregistrer

Enregistrer

JoomShaper