Top Ad

AFFAIRE MBOKANI : « JE SUIS MBOKANI » ET « FECOFARCE » SE BATTENT SUR FACEBOOK

Écrit par 
Publié dans SPORTS
jeudi, 07 avril 2016 18:04
Dieumerci Mbokani (à droite) et son compatriote Youssouf Mulumbu, coéquipiers en équipe nationale et au club de Norwish City. Dieumerci Mbokani (à droite) et son compatriote Youssouf Mulumbu, coéquipiers en équipe nationale et au club de Norwish City.

L’actualité sportive congolaise reste dominée, même si la RDC a occupé la 8e place au classement africain qu’a établi la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), par l’affaire Dieumerci Mbokani. Elle a vite viré vers une accusation du manque d’humanisme dans le chef des dirigeants de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA). La guerre est lancée entre la « fecofarce », (FECOFA de la farce) et l’opération « Je suis Mbokani ».

La décision de l’attaquant congolais de mettre un terme à sa carrière internationale n’a pas arrangé tous les Congolais. Les frustrés sortent de leur retenue verbale pour accuser le staff dirigeant de l’organe faitier du football congolais de mauvaise gestion de certains dossiers.

Les critiques à l’endroit de la FECOFA sont nombreuses. La plupart d’internautes et des critiques congolais n’apprécient pas les propos de Constant Omari accusant Mbokani de n’avoir pas répondu à l’appel du sélectionneur national pour le rassemblement du 21 mars à Kinshasa. Les Léopards se regroupaient ainsi pour affronter, en aller-retour, l’équipe nationale d’Angola.

Selon Constant Omari, l’équipe nationale n’avait pas besoin des « sénateurs ». Les analystes voient dans le manque de considération. Certains internautes ont lancé l’opération « Je suis Mbokani » pour soutenir l’attaquant de Norwich City dans sa décision. Des caricatures raillant les propos du président de la FECOFA circulent sur le net avec des commentaires très piquants.

« Nous exigeons des greffes de cerveau aux dirigeants de la FECOFA (fecofarce). Il y a quelques mois, j'observais avec fierté l'ascension de notre compatriote Constant OMARI dans les hautes sphères la FIFA. Aujourd'hui, je suis très déçu. », se désole un internaute, auteur de la caricature qui montre un colosse, image renvoyant à Constant Omari, dévoiler son plan : « J’ai dit à Mbokani : un vrai empêchement pour rater un match avec mes Léopards, c’est la mort ».

Deux petits hommes (un autre joueur) sont en train de le regarder. Le joueur se moque du physique du colosse : « Il a les bras longs et une petite tête ». C’est un dinosaure, répond son compagnon, en ajoutant que c’est une espèce d’hominidé pas abouti. La caricature suscite des moqueries de plusieurs internautes.

Son auteur indique qu’après avoir suivi ses déclarations (les déclarations de Constant Omari, ndlr) (pour être correct je dirai élucubrations) à propos de l'affaire Mbokani sur RFI, je me demande sur base de quels critères OMARI a gravi les échelons pour se retrouver haut dirigeant sportif!? « Pour éviter de me suicider, il y a 3 jours j'ai nerveusement croqué ce dessin... », a-t-il précisé.

Un autre critique de taille c’est François-Claude Kabulo. Le journaliste congolais de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) a, mercredi 6 avril, au cours du plateau « spécial Champion’s league », déclaré ce qu’il pense au sujet de l’affaire Mbokani. « En RDC, je pense que dans l’avenir, il faut laisser le football aux footballeurs pour que les joueurs comme Lualua, Shabani Nonda, Distel Zola, soient compris. Quand on est dirigé par les non footballeurs, c’est ça le résultat », a-t-il piqué Constant Omari qui, selon certaines sources, n’a jamais exercé le métier du football.

Ricky KAPIAMBA

Dernière modification le jeudi, 07 avril 2016 18:10

LES PLUS LUS

Sidebar Ad 2

REVUE DE LA PRESSE

REVUE DE PRESSE DU 20 OCTOBRE 2017

REVUE DE PRESSE DU 20 OCTOBRE 2017

La presse analyse l’incident Olengankoy à la veille de la visite de Nikki Haley.« CNS : Olenghankoy ...

Sidebar Ad 3

VOTRE PUBLICITE

 

Enregistrer

Enregistrer

SIEGE SOCIAL

Siège de Sud Express

International 706-40,

Immeuble Kanta Services

1er Niveau, 14e Rue Kinshasa Limete

Contacts:

DIRECTION GÉNÉRALE

Téléphone   :

+243 994727299

+243 848422312

Dans l’espace médiatique national, l’information devient de plus en plus subjective. La presse congolaise se comporte parfois en caisse de résonnance des tendances politiques ou des pouvoirs financiers pour sa survie. Sud Express International veut se démarquer par la diffusion d’une information crédible, impartiale, plurielle, équilibrée bref au ton neutre et non partisan. Ce groupe de presse de droit congolais traite les informations utiles à la société et en temps réel.

Direction commerciale marketing

+ 243) 997405136  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

RESTONS CONNECTES ! POUR RECEVOIR LES INFORMATIONS DE VOTRE VILLE COMME VOUS LE SOUHAITEZ, ABONNEZ-VOUS A NOS RESEAUX SOCIAUX

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partenaire  

Enregistrer

Enregistrer

JoomShaper